• pour la marche

     Randonnées, pèlerinage, trekking…, les Français n’ont jamais autant marché. Ce phénomène marque pour certains l’émergence d’une contre-culture touristique. Mode passagère ou mouvement de fond ?


       

      Longtemps, la marche a été associée au vagabond, à l’errant, au va-nu-pieds ; le piéton était « piètre », par définition. Quand l’Europe se motorisa, il devint même un marginal. La quête de vitesse, de performance et d’efficacité reléguait la marche à pied, lente et fatigante, au statut d’anachronisme. Quelques années ont suffi pour que s’opère un revirement complet. Après des siècles d’humilité, la marche s’offre une renaissance.

       

      Plus encore, elle se mue en véritable phénomène de société. Cinq millions de Français déclarent aujourd’hui faire de la randonnée pédestre régulièrement, chiffre considérable. Ils sont plus nombreux encore à user leurs souliers le dimanche dans les bois ou le long des canaux, pour le simple plaisir, naturel et ancestral, de « mettre un pied devant l’autre et recommencer ». L’engouement s’est emparé aussi bien des campagnes que des villes, où les voitu­res finissent par déserter les centres. « Marcher, c’est branché », assurent les professionnels tant du tourisme que de l’urbanisme 辦公室室內設計.


       

      Pratique corporelle – voire spirituelle –, la marche que l’on croyait gratuite est aussi devenue un marché, un sport, un tourisme. Dans les magasins spécialisés se déploient des panoplies inédites – combinaison, ceinture-gourde, bâtons en aluminium… – qui donnent aux marcheurs des allures de skieur alpin. Livres et guides spécialisés s’amoncellent en librairies preamp.

       

      Des agences vendent des randonnées découvertes (le Val-de-Loire à pied), sportives (l’ascension du Kilimandjaro), thématiques (« rando-choco » à Pâques), ou tout confort (authenticité le jour et cinq étoiles le soir). « Qu’on le veuille ou non, la marche est partout et partout on marche », résume l’anthropologue Franck Michel 牙醫.



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :